Tête d’oeuf, le spectacle qui a enflammé la maternelle

Ce matin, cap à la salle Jacques Brel pour les petits bouts de la maternelle d’Olivier Paulat. Une maman, Emmanuelle a eu le plaisir de les accompagner mais aussi de nous raconter cette aventure :

Ce mardi, j’ai eu l’immense plaisir de pouvoir accompagner nos enfants au spectacle Noël offert par la Municipalité.
D’abord, j’ai rejoint les enfants dans leur classe. Regroupés par petits groupes de 4, nous leur avons passé un petit bandana de couleur saumon autour du cou (ou du bras pour les futurs représentants des forces de l’ordre) avant de les emmener jusqu’au car.
Car les petits et les moyens ont eu la chance de partir en car, tandis que les plus grands ont marché jusqu’à la salle Jacques Brel.

J’imagine que pour les plus petits, monter dans un car était déjà un évènement. Mais tout ne s’est pas arrêté là. Une fois les enfants installés, la salle s’est plongée dans l’obscurité. Pas un bruit… Puis, sur scène, tout s’éclaire. Un déferlement de couleurs et de plumes autour de Diva, la poule rousse, Sisi, la poule verte, Gigi, la poule rose et Zaza, la poule bleu.

L’histoire en elle-même était très simple, à la portée de nos enfants. Cette tete_oeufhistoire était enrichie de nombre de nos ‘classiques’, de « RAMBO » jusqu’aux « soeurs jumelles », chantés, revus et repris au rythme des histoires du poulailler… mais je peux vous dire le jingle de la MAAF revu et corrigé par les « poulettes » a fait explosé une maman de rire.

Pour être honnête cependant, le niveau des textes aurait sûrement été davantage adapté à des enfants de primaire. Mais les chorégraphies, les chansons très entraînantes, les couleurs, tout était magnifique.
Et ça, même en maternelle, nos petits ont pu s’en rendre compte et profiter pleinement du spectacle avec leurs petits yeux tout émerveillés…

Le moment le plus apprécié a peut-être été leur participation en tant que « poussins de la basse-cour » : ils vous raconteront comment ils ont su, à coup de COCORICO répétés, prévenir le poulailler de l’arrivée du renard.
Coup de chapeau aux maîtresses, de mon côté, qui ont ensuite su rétablir le calme !!!

Cela dit, la vrai star n’était pas celle qu’on croit. Moi, ce qui m’a le plus amusé, c’est lorsque les enfants de moyenne section était déjà assis et que la classe des petits est entrée à la salle Jacque Brel accompagnée de leur maîtresse.
Les moyens ont tous scandé en coeur : « E-RIA-NE, E-RIA-NE ! » Et là, on reconnait la vrai star, et on sait que c’est peut-être cela le plus important, à l’approche de Noël ou pas, que les enfants soient heureux d’être ensemble et de partager des moments ensemble avec les personnes qu’ils apprécient. Et tant mieux, si c’est la Directrice de notre école, non ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.