Lisons ensemble… Tournicotte

Le Kilimax de janvier va arriver bientôt dans le cartable des CP : l’histoire de Magali Bonnio sur  Tournicotte, un joli petit bout de fer qu’on aime parfois plus que tous les jouets de la terre.

tournicotteOn sait bien tous qu’un enfant  peut jouer avec presque rien : un bout de carton, de ficelle et même de fil de fer. Eh bien c’est ce qu’a choisi une petite princesse capricieuse. Après avoir acheté  tous les jouets construits par Bonhomme, le fabricant de jouets, elle décide de lui voler sa poupée en fil de fer qu’il avait réalisé simplement pour lui, et de le mettre en prison. Cependant, l’amitié sera plus forte. Comment ? A découvrir avec votre enfant dans cet album avec ses illustrations très colorés, une héroïne inspirée des sculptures  de fil de fer et le cirque de Calder

Lisons ensemble… »Titi à Paris », le kilimax de décembre

Pour ce mois de décembre,  les CP recevront l’histoire d’une petite souris, Titi, débrouillarde et attachante, écrite et illustrée par Grégoire Solotareff.titiparis

Titi est une souris qui vit à la campagne. Sa prairie, ses forêts semblent bien fades face à la « Ville lumière », aux dires de la radio… Mais les merveilles de Paris se révéleront décevantes. Et s’est accompagnée d’une famille nombreuse qu’elle se repartira dans sa chère bonne campagne.

Couleurs vanille-fraise pour cet album acidulé avec les couleurs admirables d’un Paris aux murs de teintes vives et au ciel rose ou noir.

Lisons ensemble…Alice racontée aux petits

Je recherchais une version illustrée d’Alice aux pays des merveilles  dans laquelle mes enfants pourraient se plonger dans l’univers d’Alice avant le spectacle « Place aux mômes » à Champs sur Marne de novembre. Mais mieux qu’une version illustrée,  j’ai découvert que Lewis Carroll, lui-même, avait écrit un Alice  pour les enfants, « Alice racontée aux petits ». 

Divisé en petites histoires chapitrées, il est destiné à être lu non seulement aux petits enfants mais aussi par les grands dès 8 ans.C’est une invitation irrésistible à suivre Alice dans ses rencontres. Lewis Carroll s’adresse directement au lecteur comme à un auditoire. Suscitant leur questionnement pour les amener à réfléchir, à imaginer, il prend les enfants à témoins, de telle sorte qu’ils se sentent impliqués, pris par le cours de l’histoire.  Par contre, malgré des traductions récentes, les tournures et quelques mots de vocabulaire nous rappellent que cela a été écrit en 1890, ralentissant la fluidité de la lecture.

Deux versions de cette histoire sont à votre disposition :Alice

  • Le fameux album illustré de Chiarra Carrer, que vous pouvez retrouver à la bibliothèque Ru du Nesles (2 albums sont à disposition). Des illustrations peut-être un peu tristes, à réserver aux petits enfants pour une contée.
  • La version lutin de  l’école des loisirs que vous retrouvez dans les alice lutinlibrairies. Les illustrations sont vieillottes mais ce sont celles de l’édition originale de 1890, en bref du sur-mesure, qui accompagnent avec merveilles l’histoire de Lewis Carroll. Mais surtout le format et le chapitrage du livre sont adaptés à lecture des enfants. 
  •  

    Et saviez-vous, vous,  que Lewis Carroll était en fait,  un prof de maths très  austère ? Et un photographe renommé ?

    Lisons ensemble … »Léo », le Kilimax de Novembre

    Faisons un peu du nôtre le rendez-vous littéraire mensuel des CP.  Pour la première fois, ils ont reçu l’histoire du petit tigre « Léo » de R. Kraus et de J. Aruego, devenu un classique de la littérature enfantine .leo

    Léo est un petit tigre qui préoccupe beaucoup son Papa : il ne sait pas lire, pas écrire, ni manger proprement. Il ne sait même pas parler. Heureusement, la maman de Léo a confiance : elle dit que Léo finira bien par savoir faire tout cela, qu’il faut lui laisser du temps. Et le temps, justement, finira par lui donner raison.
    Léo était simplement « une fleur tardive » qui a juste besoin d’un peu de temps pour s’épanouir.

    Léo est un livre drôle et poétique, qui rassure les enfants. Ils ne savent pas tout faire comme les grands, mais le jour viendra où, comme Léo, leur phrase préférée deviendra : « moi aussi, je sais le faire »…