Mardi 2 février, Un repas à la cantine avec les petits et les moyens de maternelle.

Nella et Stéphanie,  mamans d’élèves de l’école maternelle Olivier Paulat, sont allées déjeuner à la cantine en compagnie des petits et moyens,  le mardi 2 février.

Orange sanguine

Le repas était composé d’une entrée (crêpe salée ou friand au fromage), d’un plat (rôti de dinde et haricots verts), fromage et dessert (orange ou poire). Nous nous sommes installées à une table avec des moyens.

Les enfants sont autonomes pour se servir l’entrée, le fromage et le dessert sur l’îlot central. Le plat est en revanche servi par le personnel, qui se compose de trois ATSEM et de quatre animateurs du centre. Pour les plus petits, la viande avait été coupée en gros morceaux. Dans la grande majorité, les assiettes étaient vides quand les enfants les ont débarrassées, quasiment pas d’assiettes à peine touchées. Les poires ont été croquées par les plus grands, pelées et coupées par une animatrice pour les plus petits, tandis que les oranges, coupées en quatre, ont été littéralement dévorées par les enfants. Globalement le repas était plutôt bon, les haricots avaient du goût, de la consistance, les enfants avaient l’air d’apprécier.

L’ambiance est conviviale et sans pleurs, sauf pour un petit, perturbé par l’arrivée de deux mamans et pensant voir arriver la sienne, mais très gentiment consolé par une animatrice. Le seul point négatif du repas fut le bruit même avec des enfants pas spécialement excités. Les enfants et le personnel qui les encadre passe le temps du déjeuner dans un vacarme terrible pour nos oreilles de mamans pas vraiment habituées à un tel niveau sonore, résultat détonnant de la superposition de toutes les petites conversations, de toutes les consignes données aux enfants et de l’acoustique de la salle. Ce dernier point pourrait être abordé en commission restauration afin de demander si l’ajout d’isolant phonique au plafond ou aux murs est envisageable.

Le succès de la chorale en maternelle

Peut-être faisiez-vous partie, ce samedi matin, des nombreux parents venus écouter leur progéniture chanter… Parents paparazzi à coup d’appareil photo, parents gâteux à coup de camescope, parents équipés à coup de magnétophone, ou tout simplement parents heureux à l’écoute de la voix de leur enfant, nous étions sûrement plus nombreux cette année que l’année passée !
Après la chorale, le buffet !!!La nouveauté : le buffet offert par les enseignantes à la fin de la représentation se situait dans le préau. Le résultat : la fête s’est prolongée après la chorale, autour de ce buffet qui a eu beaucoup de succès.
Certains enfants se sont révélés très mondains… Et les gâteaux devraient être offerts avec la recette (parole de maman gourmande !!!).

L’organisation en elle-même a changé. Cette année les enfants ne sont plus regroupés à 150 tous les jeudis mais divisés en groupes : chants, danses codées et expression corporelle, écoute de contes traditionnels.
Le résultat en chant est probant.

Peut-être que l’année prochaine nous sera présenté également un spectacle de danse ?
Encore bravo à l’équipe enseignante pour l’organisation de ce beau spectacle, et bravo aux acteurs, enfin… chanteurs : nos enfants !!

Goûter de Noël à la maternelle – mardi 15 décembre

N’oubliez pLutin noelas de parer votre enfant de ces vêtements préférés le matin du mardi 15 décembre. Eh!! C’est un jour important à la maternelle d’Olivier Paulat : c’est le goûter de Noël. Et il voudra être le plus beau ou la plus belle pour faire la fête avec ses amis et recevoir son premier cadeau du Père Noël (financé par la coopérative) de cette année 2009. Et en plus chaque classe chantera devant les autres.

Les petits qui ne restent habituellement pas l’après-midi seront invités à revenir pour 15h.

Tête d’oeuf, le spectacle qui a enflammé la maternelle

Ce matin, cap à la salle Jacques Brel pour les petits bouts de la maternelle d’Olivier Paulat. Une maman, Emmanuelle a eu le plaisir de les accompagner mais aussi de nous raconter cette aventure :

Ce mardi, j’ai eu l’immense plaisir de pouvoir accompagner nos enfants au spectacle Noël offert par la Municipalité.
D’abord, j’ai rejoint les enfants dans leur classe. Regroupés par petits groupes de 4, nous leur avons passé un petit bandana de couleur saumon autour du cou (ou du bras pour les futurs représentants des forces de l’ordre) avant de les emmener jusqu’au car.
Car les petits et les moyens ont eu la chance de partir en car, tandis que les plus grands ont marché jusqu’à la salle Jacques Brel.

J’imagine que pour les plus petits, monter dans un car était déjà un évènement. Mais tout ne s’est pas arrêté là. Une fois les enfants installés, la salle s’est plongée dans l’obscurité. Pas un bruit… Puis, sur scène, tout s’éclaire. Un déferlement de couleurs et de plumes autour de Diva, la poule rousse, Sisi, la poule verte, Gigi, la poule rose et Zaza, la poule bleu.

L’histoire en elle-même était très simple, à la portée de nos enfants. Cette tete_oeufhistoire était enrichie de nombre de nos ‘classiques’, de « RAMBO » jusqu’aux « soeurs jumelles », chantés, revus et repris au rythme des histoires du poulailler… mais je peux vous dire le jingle de la MAAF revu et corrigé par les « poulettes » a fait explosé une maman de rire.

Pour être honnête cependant, le niveau des textes aurait sûrement été davantage adapté à des enfants de primaire. Mais les chorégraphies, les chansons très entraînantes, les couleurs, tout était magnifique.
Et ça, même en maternelle, nos petits ont pu s’en rendre compte et profiter pleinement du spectacle avec leurs petits yeux tout émerveillés…

Le moment le plus apprécié a peut-être été leur participation en tant que « poussins de la basse-cour » : ils vous raconteront comment ils ont su, à coup de COCORICO répétés, prévenir le poulailler de l’arrivée du renard.
Coup de chapeau aux maîtresses, de mon côté, qui ont ensuite su rétablir le calme !!!

Cela dit, la vrai star n’était pas celle qu’on croit. Moi, ce qui m’a le plus amusé, c’est lorsque les enfants de moyenne section était déjà assis et que la classe des petits est entrée à la salle Jacque Brel accompagnée de leur maîtresse.
Les moyens ont tous scandé en coeur : « E-RIA-NE, E-RIA-NE ! » Et là, on reconnait la vrai star, et on sait que c’est peut-être cela le plus important, à l’approche de Noël ou pas, que les enfants soient heureux d’être ensemble et de partager des moments ensemble avec les personnes qu’ils apprécient. Et tant mieux, si c’est la Directrice de notre école, non ?

Compte-rendu des conseils d’école – 1er trimestre 2009

Vous trouverez ci-joint les compte-rendus des conseils d’école à Olivier Paulat qui se sont déroulés le 23 octobre à l’élémentaire et le 22 octobre à la maternelle :

Si vous avez des remarques, n’oubliez pas que vous pouvez joindre les délégués par la page Contact ou vous pouvez laisser un commentaire.

Tête d’oeuf, le spectacle qui va enflammer Poullywood

Zaza est une poule chétive qui n’arrive pas à pondre et qui a pour seule ami Fernand le fermier.

Les autres poules Paulette la diva, Sissi la comédienne, Gigi la costumière ainsi que Rico le coq ne prêtent pas attention à elle, ils n’ont qu’une occupation, faire de leur poulailler un véritable cabaret, jusqu’au jour ou Pepe le renard leur lance un ultimatum « des oeufs ou la vie ».

Notre basse-cour pourra-t-elle échapper aux crocs de ce méchant renard ?

Cette année le spectacle de fin d’année offert par la mairie aux écoles maternelles aura lieu le 8 décembre à la salle Jacques Brel. Un car sera mis à disposition pour emmener les classes de petites et moyennes sections.

Journée de grève à l’école maternelle Olivier Paulat

Mardi 24 novembre : grève à l'école maternelleLa maternelle de l’école Olivier Paulat était fermée le mardi 24 novembre, l’ensemble du corps enseignant étant en grève.

Ils voient dans les suppressions de postes d’enseignants, l’alourdissement des programmes éducatifs, la diminution des programmes d’aides spécialisées aux enfants en grandes difficultés, aux quels s’ajoute la réduction du temps scolaire hebdomadaire, le démantèlement de l’école publique. Pour eux, ces mesures se dirigent vers la suppression d’un enseignement de qualité pour tous les enfants de maternelle.

Vous trouverez plus de détails dans ce communiqué.